Un petit dessert de chez moi – L’Ambrucciata

Ce week-end nous avions prévu un petit pique nique, J’avais prévu un gâteau aux carottes (que je n’ai finalement pas fait), un simple gâteau au yaourt, et surtout une  ambrucciata, une sorte de tarte au bruccio.  C’est encore la belle saison pour le bruccio, un fromage frais à base de petit lait de Brebis (le plus courant) ou encore de chèvre (mon préféré et bien moins facile à trouver).

Je pense que je vous ferai un billet entier sur ce fromage que vous retrouverez de temps à autre dans mes recettes.  Comme ce n’est pas facile d’en trouver en dehors de l’île (et qu’il y a de toutes façons des saisons pour ça), vous pourrez toujours le remplacer par de la brousse, assez proche en texture mais bien moins goûtue.

Alors, pour faire ce dessert si typiquement Ajaccien (même si on en trouve des variantes dans toute l’île) il va vous falloir:

  • 1 Bruccio de 500g
  • 2 gros Oeufs (là j’en ai mis trois petits)
  • 125 g de sucre (à adapter à votre goût)
  • le zeste d’un citron
  • Une pâte feuilletée (vous pouvez la faire vous même ou la remplacer même par une pâte brisée si vous préférez)

Pour la préparation c’est assez simple.

  • Écrasez grossièrement le bruccio  dans un saladier sans trop le travailler, avec une fourchette.
  • Ajoutez les oeufs, percez les jaunes et mélangez délicatement (l’appareil doit garder de la texture).
  • Ajoutez le sucre et le zeste de citron.
  • Dressez ensuite sur le fond de tarte piqué.
  • Et Hop, enfournez ça pour 35 minutes environ,  à 210°C (le temps que votre pâte soit cuite).

Vous pouvez éventuellement parfumer l’appareil avec autre chose que du zeste de citron (zeste d’orange, ou un trait d’eau de fleur d’oranger).

Vous pourrez savourer l’ambrucciata froide ou tiède avec un petit trait d’eau de vie.

En saison on en trouve dans toutes les boulangeries sous une forme individuelle en étoile assez distinctive

En haute corse ,on trouve une variante de ce plat (les bastais vous diront qu’à Ajaccio, on trouve une autre version moins bonne que la leur… ), Le Fiadone. La préparation en est assez similaire, mais nécessite un Bruccio un peu plus vieux (plus sec), légèrement plus travaillé et plus sucré. La principale différence était que l’appareil est alors cuit dans un moule à manqué, sans fond de tarte. (si vous insistez je vous ferais passer la recette aussi…)

Je vous laisse le plaisir d’expérimenter, bon appétit

PS n’hésitez pas a me dire ce que vous pensez de cette présentation pour les recettes (ou si vous préférez la précédente avec le diaporama)

 

2 réponses sur “Un petit dessert de chez moi – L’Ambrucciata”

Laisser un commentaire