Le Diable en Corse – 1

La corse est une terre de légendes dans lesquelles le diable intervient fréquemment. J’ai ici condensé plusieurs petits récits pour n’en faire qu’un expliquant certaines particularités géographiques, allant du “Capu Tafunatu”, littéralement la tête trouée aux lacs de Crena et de Nino et leurs différences.

Le Diable Illustration du Paradis Perdu de J. Milton par Gustave Doré
Le Capu Tafunatu

Saint Martin, en bon pâtre, s’attardait sur notre île, il faisait paître ses troupeaux dans la vallée du Niolo. Un beau jour, un pauvre hère se présenta à lui, lui demandant d’entrer à son service. Le Saint, voyant l’état du pauvre homme , accepta, mais, à la nuit venue, il eut la révélation de l’identité de son visiteur. L’odeur de souffre qu’il dégageait avait trahi le Diable.  Saint Martin lui annonça donc au petit matin qu’il l’avait reconnu et le renvoya, mettant ainsi le diable de méchante humeur.

Continuer la lecture de « Le Diable en Corse – 1 »

Marée haute!

 

Photo prise un soir de brume…Les chiens commençaient à ficher le camp et les loups attendaient gentiment derrière la brouette!?

Dialogue avec une brouette.

«  – Ah c’est malin ! Comment je fais moi, pour amener les vivres ? Y a-t-il quelqu’un pour vider la baignoire ? Je vous rappelle qu’une brouette n’a jamais su nager !

– Pas avant 6 heures maintenant lui répondirent les volets bleus d’en face…Le temps que l’océan fasse le grand ménage !

– Pffff.J’aurai mieux fait de choisir une cale méditerranéenne tiens… » ?

“Bien…En attendant, je vais aller rouler un peu mon bois sur le pont de Saint Cado…Il paraît que ce lieu sentirait le « miraculeux » et que Satan s’est fait avoir sur ce coup là !?

Car , dans des temps anciens , après avoir construit sa chapelle sur son îlot du même nom, Saint Cado a voulu le relier à la terre ferme…Tâche trop ardue pour lui seul !

Satan, le petit malin aux oreilles trainantes, lui aurait proposé de l’aide et de lui construire, en échange de l’ âme du premier être vivant franchissant le pont,une fois construit.

Alors Saint Cado aurait accepté…Et le pont aurait été construit en une nuit.

Mais Saint Cado, encore plus futé que le dit Satan, aurait poursuivi sur cette chaussée…un chat… au petit matin, le pont à peine achevé.?”

Pour finir, un petit lien ici pour ceux qui veulent en découvrir un peu plus sur l’ile de Saint Cado.?

http://baladesbretagne.canalblog.com/archives/2016/10/28/34494093.html

 

 

Les Bandits d’Honneur

Les Bandits d’Honneur, des héros sombres qui sont bien présents dans la culture de mon pays. Des héros dont la vie a été enjolivée et romancée au cours des deux siècles derniers.

Certains Bandits d’Honneur ne l’ont été que de nom, vulgaires détrousseurs comme il en fut des centaines autant sur l’île qu’en métropole. Ceux à l’image de Mandrin ne sont que des figures de fiction à ma connaissance. Enfin il y a les vrais Bandits d’Honneur, ceux qui ont enfreint les lois écrites par respect d’une loi tacite, pour un affront fait à leur Honneur ou leur famille. Et encore parmi ceux-ci, la plupart face aux difficultés de la clandestinité, sont devenus des Bandits de grand chemin.

Enfin il y a le cas des VRAIS Bandits d’Honneur, qui ont souvent bénéficié de l’appui de leur famille, voir d’une certaine complaisance des autorités. Parmi ceux-ci, figure l’un de mes Aieux, Muzarettu dont voici une petite biographie tirée d’un blog assez riche sur le sujet. CorsicaMea.fr

Pour compléter ce petit article, un morceau qui, dans ma famille, a toujours été relié a Muzarettu, le dernier des bandits.

      Le dernier des bandits - Lucien Bocognano

Continuer la lecture de « Les Bandits d’Honneur »