Les Vénérables

Voici encore trois belles découvertes au gré de mes balades dans ce si surprenant Kreiz Breizh.❤

Je vais aujourd’hui vous parler de Monsieur le chêne…Maintenant que ma colère s’est un peu dissipée…Colère après de vrais “connards” , excusez moi cette grossièreté mais je n’ai pas d’autres mots qui me viennent lorsque je pense à ces abrutis qui ont mis le feu VOLONTAIREMENT à un arbre….Millénaire!!!

Quand on imagine que ces arbres étaient sacrés dans des temps immémoriaux…Source inépuisable de force et de générosité. Symbole de majesté et attirant la foudre, le chêne était l’arbre sacré dans la plupart des traditions.
Pour les Celtes ( et les Grecs), le chêne représentait la force invincible, généreuse et solide ainsi que la longévité.
Communiant entre le ciel et la terre, ses racines à la terre et ses branches aux étoiles…
Ils ont nourri  durant des siècles de magnifiques légendes… en tous genres, des belles, des magiques, des féériques mais aussi celles qui font peur aux petits enfants…(Gnac gnac gnac..😝)De l’arbre dans lequel les dieux parlaient et rendaient leurs oracles, où les druides cueillaient le gui sacré, aux branches desquelles l’on suspendit la toison d’or en passant par un certain Saint Louis qui rendait justice sous ses vénérables branches, inspiré de sa sagesse…Bref…
Maintenant avec quelques brindilles et du papier journal, une allumette et une imbécilité sans limite…En quelques minutes on fait mourir une vie de plusieurs siècles …Juste pour le plaisir…Sans plus aucun respect…Pour ce berceau qu’est cette nature et notre source…
Alors je vous laisse découvrir Messieurs les Chênes vénérables, respectivement âgés d’environ 500 ans, presque 1000 ans pour le pauvre “grand brûlé” et 500 pour le dernier…Et qui ont la particularité d’être tous les trois creux mais bien vivants…
Et voici le lien du site où j’ai découvert ce poème que j’ai lu…En réponse, avec un joli pied de nez, à ceux qui saccagent la nature, écrit par Maninred et qui s’intitule ” Le chêne et l’amoureux” (Fable)

2 réponses sur “Les Vénérables”

  1. dire que ces chênes ont vu les siècles défiler et les changements de civilisation…quant aux imbéciles, un gland comme cicatrice doit sûrement orner leur main meurtrière.

Laisser un commentaire